À propos

Yemgui, de son vrai nom Guilhem Barral, a commencé le rap à l’âge de 17 ans. Ses influences éclectiques et variées (Klub des Loosers, IAM, Stupeflip, Lunatic, Casey, mais aussi Brassens, Anne Sylvestre, Barbara, Brel...) ainsi que son vocabulaire riche créent une musique urbaine mêlant différents genres musicaux. Yemgui est accompagné de Pierre Joseff qui composent toutes ses instrumentations.

Le monde de Yemgui est empli de subtile poésie, de second degré et d’énergie destructrice. Il oscille entre constat d’absence de sens dans une existence glaciale et révolte contre le monde entier. Ses mots sont des piques tranchantes posées avec précision sur des rythmes envoûtants.

En 2011, il fonde le collectif Harakiri dont le nom fait référence à la revue bête et méchante et au sacrifice du samouraï. Parce qu’on est punks dans l’âme, révoltés, et qu’on a bien déliré sur ça (Yemgui).

Œuvres liées