Meurtres en Limousin Yellow Cake

Franck Linol, Yellow Cake, Geste éditions, 2016.

© La Geste

4 œuvres

L’œuvre et le territoire

Le Yellow Cake, titre du roman de Franck Linol, correspond à l’une des étapes de transformation de l’uranium à la sortie de la mine avant son traitement pour en faire une matière radioactive. C’est dans cet univers de la mine et dans les monts d’Ambazac que nous plonge le huitième opus de la série policière « Meurtres en Limousin ».

Mickaël Bost, un jeune étudiant écolo qui n’a plus revu ses parents depuis sa petite enfance, se retrouve à la ZAD de Sivens. Il y croise un vieux militant qui dit avoir connu ses parents dans les monts d’Ambazac, une vingtaine d’années auparavant, à l’époque de l’exploitation de l’uranium en Limousin par la COGEMA.

(Geste éditions)

En quête de vérité sur son passé, Mickaël se rend dans les monts d’Ambazac, sur les traces de l’uranium, et va déterrer des secrets qui nous entraînent des années 80-90 à nos jours. Cette nouvelle enquête va pousser Franck Dumontel, flic rebelle et marginal, à cacher un fugitif et enquêter seul avec son complice et équipier, Dany Marval, pour dénouer ce mystère.

À propos de Meurtres en Limousin

« Meurtres en Limousin » est une série de polars signés Franck Linol et dont le personnage principal est Franck Dumontel, inspecteur de police revenu en Limousin, sa région natale, après une carrière à Paris. Les volumes de cette série abordent des sujets importants de l’histoire du Limousin — les mines d’uranium dans le nord de la Haute-Vienne, la forte présence de monuments aux morts pacifistes, le massacre d’Oradour-sur-Glane... — et évoquent des lieux chers à l’auteur — les monts d’Ambazac, les salles de concert de Limoges, la place de la Motte...

Dans la même série Meurtres en Limousin