Valentin Ferré

À propos

Valentin Ferré est né en 1987 à Saint-Nazaire.

Ma pratique artistique s’intéresse autant à questionner l’émergence du processus créatif qu’un propos curatorial. J’aime aborder l’espace de l’art à partir de différents points de vue : artiste – commissaire – régisseur. Cette triade pose pour moi les bases des œuvres que j’ai pu développer jusqu’alors. J’axe ma recherche dans ces différents corps de métier qui englobent la pratique artistique, afin de pouvoir appréhender la création sous différents angles, et non pas uniquement celui de l’artiste.

Dans toutes mes productions, le point de départ est le contexte dans lequel ma pratique va s’intégrer. Qu’il soit relationnel ou géographique il englobe la recherche. À partir de ces contextes découlent des questionnements relatifs au camouflage, d’échanges avec l’environnement, à sa sonorité, mais aussi à des formes d’archivage afin de rendre compte. L’art c’est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art, cette citation de Robert Filliou résonne depuis longtemps dans ma pratique.

Je ne suis pas fixé dans un médium, la technique est toujours réfléchie en fonction de l’œuvre et vice versa. Les principes d’apparitions de mes créations peuvent prendre la forme d’installation, de performance, de sculpture & de dessin.

L’idée de sculpture sociale, cette nécessité de travailler en collectif en mélangeant pratique, idée & technique prend une place importante dans ma démarche. Depuis plusieurs années je crée des œuvres en collaboration. L’organisation d’événements qui regroupent différents artistes, institutions ou territoires rentre dans cette notion de sculpture sociale. Pour moi il est très important de ne pas s’enfermer dans un lieu ou un groupe de personne, mais plutôt provoquer des rencontres, des rapprochements particulier entre lieu(x), public(s) et œuvre(s).

Œuvres liées

Documents associés

  • Capucine Vever & Valentin Ferré, Fourrage
    Vue de l’installation
    © Valentin Ferré, Capucine Vever
  • Capucine Vever & Valentin Ferré, la cartographie des Rémanents
    © Valentin Ferré, Capucine Vever