Un soir en Corrèze

vers 1900

Huile sur toile, 2,31 × 2,70 m.

Edmond Tapissier, Un soir en Corrèze
Photo
© Ville de Tulle – Musée du Cloître

L’œuvre et le territoire

Un soir en Corrèze illustre parfaitement l’héritage du grand peintre académique Cabanel et l’esthétique vers laquelle s’est orienté Edmond Tapissier. Il suffit d’observer quelques unes de ses œuvres pour comprendre qu’il raffole de compositions allégoriques.
C’est le cas de ce tableau perdu entre rêve et réalité. La figure dénudée, à la pose et au drapé antique, semble absente de la réalité de ses deux compagnes. Du moins physiquement car elle est bien présente dans leur esprit. Tapissier nous livre ici une scène sereine, emplie de songes, sans qu’aucune communication ne s’établisse entre les trois femmes. Leurs regards restent pensifs et ne se croisent jamais.
La campagne corrézienne prend ici un air de havre de paix en fin de journée, avant que le crépuscule ne se fasse voir.

Localisation