Les Moissons délaissées Les Moissons délaissées

3 œuvres

L’œuvre et le territoire

Cet exil [ce départ pour Paris en tant qu’apprentis maçon], déjà cruel en son principe, est fort dur à vivre – on ne trouve pas toujours à louer ses bras, le travail sur les échafaudages est dangereux, la compétition sévère. Et les voyages ne sont pas sûrs... Il lui faudra pourtant repartir l’année suivante, abandonnant les siens au village, et Marie, la jeune fille dont il est épris. Mais, peu à peu, il se fortifiera l’âme au contact des républicains qui s’opposent à l’empereur, et on le verra, alors, s’engager dans une campagne électorale à hauts risques...
C’est donc l’histoire d’un homme et d’une famille que nous retrace ce roman chaleureux, chargé d’événements et de péripéties, qui restitue avec une fidélité exemplaire le monde rural du Second Empire et le Paris de Haussmann et de Garnier.

(Robert Laffont)

À propos de Les Moissons délaissées

Dans le petit village de Couteilles, en Creuse, les jeunes Ribière, François et Louis, rejoignent la troupe des paysans qui, au printemps, abandonnent leurs champs aux femmes pour aller « limousiner » à Paris comme apprentis, puis maçons, dans les gigantesques chantiers du baron Haussmann des années 1860.
Le lecteur suit le déroulé de leur vie, de leurs choix pris dans le contexte politique et social du Second Empire, avant et après la Commune.

Dans la même série Les Moissons délaissées