Gérard Rondeau, Lieu de combat
© Sylvie Rondeau