Paul-Laurent Courtot, L’Abbessaille : « Lou tino », buanderie veuve
© Musée des Beaux-Arts de Limoges – Palais de l’Évêché