Allan Österlind, À la maison mortuaire
© Musée de l’Ardenne – Ville de Charleville-Mézières