précédent
Roman Opalka, Chronome 63, que la lumière soit
© DRAC Nouvelle-Aquitaine