En mai 1935, mon père eut, avec M. Rigaudie, le directeur du cours complémentaire de Beaulieu et mon enseignant, à qui il était venu régler les fournitures scolaires, une longue conversation, d’où résulta l’étonnement du fonctionnaire, au traitement « tombant » régulièrement, devant la modicité de ressources et la précarité de vie du paysan. L’instituteur songea pour moi au concours des bourses et je m’y présentai trois semaines plus tard, sans préparation, défaitiste et anxieux. Mon père m’accompagna à Tulle, laissant tomber de sa bouche les mots juste nécessaires. Le sujet de la rédaction était : « Décrivez les bruits que fait le laitier le matin. » On n’aurait pu mieux choisir si l’on avait voulu éliminer les garçons de la campagne. Je ne savais rien du laitier qui, en ville, laissait le lait frais devant les portes avec le journal. Lucette, à Brive, se tira d’affaire très bien.

Marcel Conche, Avec des « si ». Journal étrange I (En mai 1935...)
© Presses universitaires de France