Appels à création Sans titre

Tapisserie de basse lisse, laine, polyester métallisé ; 320 × 320 cm.

© ADAGP, Paris, 2018.
Mathieu Mercier, Sans Titre (Corde pixels)
Photo : Éric Roger
© Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson

L’œuvre et le territoire

Cette œuvre de Mathieu Mercier a obtenu le troisième prix de l’appel à création contemporaine 2011 de la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson sur le thème « Tapisserie à l’ère du mouvement ». Le tissage en a été réalisé en 2014 par Daniel Bayle et Agnès-Marie Durieux pour l’atelier Pascal Legoueix.

Mathieu Mercier mène une réflexion sur la définition de la place de l’objet dans l’industrie et dans le champ de l’art et interroge dans ses travaux leurs fonctions symboliques et utilitaires.

Cette tapisserie se construit ainsi autour d’un jeu d’aller-retour entre la matière et le motif. De loin, un motif textile, dont il est difficile de déterminer la matière, est perceptible. À mesure que l’on s’approche de la tapisserie, le motif se brouille pour ne laisser voir qu’un amas de pixels où il est possible de percevoir la matière textile de l’œuvre. Selon le mouvement effectué, la tapisserie se compose et se décompose donc pour donner l’illusion d’une représentation réaliste à distance pour devenir géométrique de plus près selon les mots de l’artiste.

La tapisserie a été réalisée la plus plate possible à la manière d’un trompe-l’œil, en rupture avec l’effet d’imitation de l’objet-corde représenté qui aurait pu être attendu dans un tel projet. En outre, la succession de nuances est resserrée en sept couleurs.

À propos de Appels à création

En 2010, le musée de la tapisserie d’Aubusson intégrait la Cité internationale de la tapisserie. Une mission se fait alors clairement jour : rapprocher la tapisserie de l’art d’aujourd’hui.

Ainsi, un appel à projets est lancé chaque année sur un thème particulier afin de retenir des œuvres qui sont destinées à être tissées selon les techniques de la tapisserie d’Aubusson reconnues par l’UNESCO. Un premier jury composé de professionnels de l’art est chargé de sélectionner les meilleures maquettes et les démarches les plus innovantes. Un autre jury présente l’artiste retenu et son projet aux ateliers de tapisserie intéressés, examine ensuite les différents échantillons tissés par ces ateliers et choisit la meilleure proposition — celle qui saura user de la technique au mieux pour valoriser le style et l’invention de l’artiste.
Les tapisseries et leurs maquettes intègrent la collection de la Cité internationale de la tapisserie, ainsi dotée de pièces contemporaines de haut niveau.

Chaque artiste sélectionné s’engage à « explorer » Aubusson, ses ateliers, à visiter ses lissiers et teinturiers, mais aussi à se plonger dans l’histoire assez extraordinaire de la longue activité de ce lieu de production.
Il est également convenu que, une fois le projet mis en route, les artistes aient de nombreux échanges avec « leur » lissier et suivent sur place l’avancée du tissage jusqu’à la tombée de métier.

Bonus

  • https://www.youtube.com/watch?v=p2qL8zXr-fM
    Une vidéo de la série « Battages » par la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson.
    © Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson

Localisation

Également dans Appels à création