Salle polyvalente de Ligneyrac

© Droits réservés
Vue intérieure de la salle polyvalente de Ligneyrac
Photo
© Droits réservés

L’œuvre et le territoire

La commune de Ligneyrac envisageait l’agrandissement de l’ancienne salle des fêtes qui se déployait sur trois niveaux en restant ouverte à toute proposition plus pertinente.
Construit dans les années 1940-1950 à l’entrée sud du village, le bâtiment de l’ancienne mairie-école fait face au vallon à l’est et délimite deux espaces en terrasses. La réhabilitation de la salle des fêtes nécessitant une démolition partielle, un agrandissement vers le bourg et l’ajout d’un ascenseur, la proposition s’est portée sur la réutilisation de l’espace délaissé du rez-de-chaussée.

Le préau à l’extrémité sud est utilisé comme lieu de stockage et la salle vient en équerre refermer la cour et se tourner vers la vue et le sud. Un passage couvert est créé entre la salle et la pièce de stockage et conduit à une terrasse belvédère. Les perspectives invitent à une promenade architecturale. La nouvelle salle polyvalente vient en contrepoint du bâtiment existant et prend délibérément le parti de la légèreté ; le volume, vêtu de bois, s’appuie sur un socle de pierres et s’avance en surplomb vers la magnifique vue au sud et à l’est, à la manière d’une cabane perchée.

L’intérieur surprend les visiteurs, conquis par la sérénité qui se dégage du paysage et de la sensation de lévitation. Le choix des matériaux contraste lui aussi avec l’édifice existant et puise dans les ressources locales : pin douglas, mélèze, pierres et bottes de paille pour l’isolation. Le bardage en mélèze se patine en dégradés de gris-argenté, répondant à la palette du village bâti de pierres et d’ardoises.

Conçu selon les exigences du développement durable et du bio-climatisme, ce bâtiment utilise des matériaux nécessitant peu de transport, suivant des techniques simples et artisanales à la portée des entreprises locales et privilégie la lumière naturelle et les apports solaires passifs. Le projet valorise également par recyclage direct les pierres issues de la démolition de la partie supérieure du mur de clôture.

Ce bâtiment est l’un des lauréats du Palmarès architecture & aménagement Limousin 2014 réalisé par les CAUE et la DRAC du Limousin.

Bonus

Localisation