Providence

Providence d’Alain Resnais sur un scénario de David Mercer, 1977.

© Droits réservés
Alain Resnais, Providence
par Ferdinand Griffon
https://youtu.be/CFLbN7Apr6o
© Droits réservés

L’œuvre et le territoire

Avec Providence, Alain Resnais propose une réflexion sur le processus de création littéraire et la relation entre réalité et imaginaire. Le film, suivant une posture psychanalytique, plonge le spectateur dans l’esprit d’un écrivain célèbre, qui se sait proche de la mort, et qui convoque sa famille dans ses réflexions.

Les lieux jouent un rôle essentiel dans le message porté par l’œuvre : la villa « Providence », qui donne son nom au film et qui s’inspire explicitement de la ville de naissance du romancier américain Howard Phillips Lovecraft, est au centre de l’intrigue et révèle les états d’âme du personnage central. Il s’agit en fait du château de Montméry, près d’Ambazac (que l’on voit très bien dans l’extrait présenté ici).

Succès de la cérémonie des César de 1977 (sept récompenses dont celles du meilleur film et du meilleur réalisateur), Providence a été intégralement tourné en langue anglaise et, de ce fait, demeure une œuvre d’Alain Resnais peu connue par le public français contemporain.

Localisation