Potager de la première maison de François Michaud

1810-1850

François Michaud, Potager de la première maison
Photo
© Les Amis de la Pierre de Masgot

L’œuvre et le territoire

En face de la maison natale de François Michaud se trouve le potager dont le pourtour est orné de sculptures. Le fronton, surmontant le linteau, a la forme d’un chapeau de gendarme, et la tête se greffant dessus serait un auto-portrait.
De chaque côté, deux marguerites, la fleur de lys et un « aigle héraldique » agrémentent les piliers du portail. Le puits, qui ressemble à un temple, est d’inspiration gréco-latine, comme beaucoup de monuments du XIXe siècle.
Le croisé veille au coin du potager. Ce dernier porte une cotte de mailles avec une croix bien apparente sur un plastron à écailles de poisson.
L’aigle impérial présente un poitrail au motif similaire d’écailles de poisson.
À l’opposé, le chien tient un serpent entre ses pattes. On dit « le chien » mais on pourrait tout aussi bien dire « le loup » ou « le renard ». À côté, l’homme assis est très élégant dans son habit de notable. Le blaireau s’appuie sur une petite colonne ; à côté de lui se dresse la buse.
À l’extrémité, la sirène a une particularité : elle ne possède pas de bras mais uniquement des nageoires. On peut noter la forme des écailles, similaire au poitrail de l’aigle et à la cotte de mailles. Enfin, à sa gauche, le barbu surplombe une petite console.

De plus, François Michaud sculptait également le bois, décorant son mobilier de motifs variés.

À Masgot les êtres de chair côtoient des êtres de pierre.

François Graveline, L’Invention du Massif central, Page centrale, 2014, p. 133.

Bonus

  • Chaise sculptée par François Michaud
    Photo : Yves Cesbron
    © Les Amis de la Pierre de Masgot
  • François Michaud, Chaise sculptée par François Michaud
    Photo : Yves Cesbron
    © Les Amis de la Pierre de Masgot

Localisation