Pont du Dognon

© Droits réservés
Le pont du Dognon
Photo:Colette Aymard
© DRAC Nouvelle-Aquitaine

L’œuvre et le territoire

La Société des forces motrices de la Vienne a construit en 1929 le barrage Saint-Marc, au lieu-dit le Maureix, pour alimenter une usine hydroélectrique. Un pont, daté du XIXe siècle, formé de trois arches de pierre, se trouvait alors sur le Thaurion et était dans un état satisfaisant, quoique noyé sous 3,5 mètres d’eau. La Société des forces motrices de la Vienne, après avoir songé à le surélever, décide de construire un nouvel ouvrage à une dizaine de mètres environ à l’amont de l’ancien pont. Le 1er avril 1930, les travaux sont en cours d’exécution.

Le pont du Dognon est à trois travées. La particularité de ce pont est de posséder une travée centrale de 65 mètres d’ouverture. Le pont du Dognon reprend les principes de construction de la passerelle située près de la gare des Bénédictins, à Limoges.
Un arc supporte par des tirants ou suspentes un tablier de béton armé. Sur les côtés, on observe la présence de trottoirs en encorbellement, dotés de garde-corps également en béton armé. La travée centrale est encadrée par deux travées de 20 à 25 m de portée, constituées par des poutres paraboliques. Ces deux poutres paraboliques soutiennent, elles aussi, à leur partie inférieure, un tablier en béton armé formant parapet. Les différentes travées fonctionnent ainsi de manière indépendante les unes des autres.

Localisation