Généalogie du paysage. Quatrains limousins Pays

Sylvestre Clancier, Généalogie du territoire. Quatrains limousins, L’Harmattan, 2008, p. 16.

© Éditions L’Harmattan

Pais, ses totjorn meu :
dempuei pitit, dins la chavalha,
juscant’au jorn noveu
que dins mos uelhs s’esràia.

E tots los presents de l’estiu
que me paras, vielh Lemosin
emb tas legendas dauradas,
d’un divin pais la miràudia.

Sylvestre Clancier, Généalogie du paysage. Quatrains limousins (Pays)
© Éditions L’Harmattan

À propos de Généalogie du paysage. Quatrains limousins

Ce recueil est un hymne poétique à la région d’enfance de l’auteur, à celle de son père, Georges-Emmanuel Clancier, et de ses grands-parents, le Limousin.
Sylvestre Clancier poursuit sa quête de vérité, toujours insaisissable, liée à la nostalgie du jardin perdu de l’enfance. Certains de ces poèmes sont bilingues français et occitan. En choisissant la forme des quatrains et la rime, l’auteur a été inspiré par les Quatrains valaisans de Rainer Maria Rilke qui rendaient hommage au Valais, comté suisse.

Localisation

Également dans Généalogie du paysage. Quatrains limousins