Paul Madeline

À propos

Paul Madeline (Paris, 1863-1920) montre tout jeune des prédispositions pour la peinture, les arts et tout ce qui touche à la culture. Mais devant gagner sa vie, il entame une carrière dans l’édition. Il apprend parallèlement à peintre en autodidacte. En 1894 il est admis pour la première fois au Salon des artistes français et y obtient une mention.

Cette même année, lors d’un déjeuner chez Joseph Montet, rédacteur au Gaulois, Paul Madeline fait la connaissance de Maurice Rollinat et de Léon Detroy, les premiers à lui vanter les beautés de la Creuse ; quelques jours plus tard, il y rejoint son ami Eugène Alluaud. Dés lors la Creuse devient sa principale destination lorsque ses affaires lui permettent de quitter Paris.
En 1903 il quitte la librairie Quantin où il travaille afin de se consacrer entièrement à sa peinture. Il rejoint Crozant où l’attendent déjà Alluaud, Detroy et Guillaumin. Il y peint sur le motif, durant trois ans, voyant sa palette évoluer au contact de ce dernier.
Puis, peut-être lassé, il finit par s’envoler vers d’autres contrées qui l’attirent : la Gascogne, le Roussillon ou la Bretagne qui lui tient particulièrement à cœur.

Œuvres liées