OTRO

2008-2012

Skatepark de 400 m² ; béton, métal, peinture phosphorescente.
Koo Jeong A / Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière / ministère de la Culture et de la Communication / Région Nouvelle-Aquitaine.

© Droits réservés
https://vimeo.com/48252273
© Droits réservés

L’œuvre et le territoire

Créée dans le cadre d’une commande publique du ministère de la Culture et de la Communication et de la Région Limousin (2009), OTRO est une œuvre d’art skateable audacieuse, composées de différents bowls, d’un cradle et de trois tunnels. Koo Jeong A invite débutants et confirmés à faire l’expérience physique et sensorielle de son œuvre en skatant le paysage.

Lors de sa venue en 2007 pour son exposition « Oussseux », Koo Jeong A avait été marquée par les paysages hivernaux mystérieux de l’île et par l’atmosphère qui s’en dégage : Vassivière était devenu Oussseux, un paysage irréel, fantasmagorique et fortement onirique appartenant au monde imaginaire de l’artiste.

Avec OTRO, Koo Jeong A expérimente la fragile visibilité de l’œuvre, son apparence discrète qui met à l’épreuve notre perception, qui l’oblige à découvrir avec patience l’essence même de l’œuvre.
Le concept de OTRO, sa forme ovoïde, l’utilisation de béton vert phosphorescent, sa lente découverte, son intégration dans la prairie de l’île font de cette œuvre un champ d’expérimentation infini, qui réfléchit au moindre détail tels que la lumière, le rapport au site, les atmosphères, le rêve et le fantastique. OTRO est une œuvre faite de bosses – le cradle – et de creux – les bowls et des tunnels. Cette œuvre de Koo Jeong A renvoie à la définition même de la sculpture et de la représentation : creux et bosses, jeux d’ombres et de lumières, reliefs doux ou accentués.
Il s’agit d’une œuvre d’art à expérimenter, non seulement d’un point de vue sportif comme élément praticable et ludique mais également d’un point de vue sensible et sensoriel comme une autre partie révélée du monde intime de Koo Jeong A.

La singularité de OTRO tient également d’un processus spécifique de réalisation qui a fédéré autour du projet les collectifs de skateurs Brusk, Barricade et l’agence l’Escaut architectures pour la coordination générale et la conception technique.

Localisation