Millefleurs à la licorne

1480-1510

Tapisserie de basse lisse, laine, 210 × 140 cm.
Collection : Cité internationale de la tapisserie.

Millefleurs à la licorne
Photo : Éric Roger
© Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson

L’œuvre et le territoire

Datant du XVe siècle, Millefleurs à la licorne est la plus ancienne tapisserie marchoise (provenant de la région d’Aubusson) connue à ce jour.

Témoin de son époque, Millefleurs à la licorne présente le blason d’une des grandes familles de l’histoire de France, d’origine limousine : les de Chabannes, connus dès le XIIe siècle.
Cette tapisserie a pu être commandée par Antoine de Chabannes, né en 1408 et compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, ou par Jean de Chabannes, né en 1464, qui combattit en Italie auprès de François Ier.

Cette pièce présente les deux thèmes importants de la tapisserie du Moyen Âge et de la pré-Renaissance. Tout d’abord, un décor végétal dit de « millefleurs » avec cependant une particularité tenant à la géométrisation extrême des fleurs et feuillages. Ces motifs organisés frontalement en bandes verticales décalées créent visuellement des agencements plus ou moins alvéolés. D’autre part, une licorne, debout et de profil, dans une posture digne d’un blason, qui tient de la patte gauche le blason rouge de la famille de Chabannes et de la droite un heaume de chevalier surplombé d’un lion dressé.
Le tissage de cette œuvre est à la fois rustique et d’une grande précision. L’interruption du décor en bordure de la tapisserie indique qu’à l’origine la composition générale devait être plus vaste.

Au XXe siècle, cette tapisserie a inspiré le mouvement de rénovation de la tapisserie porté par Jean Lurçat et ses suiveurs. Ainsi, une tapisserie de Jean Picart Le Doux reprenant le motif de la licorne a été tissée en 1962 pour la salle des délibérations du Conseil général de la Creuse.

Localisation