Memories

Huile sur toile, 250 × 200 cm.

© ADAGP, Paris, 2018.
Olivier Masmonteil, Memories
Photo
© Courtesy Galerie Dukan

L’œuvre et le territoire

Memories, c’est la représentation non pas des cascades de Gimel mais de l’image qu’en avait Olivier Masmonteil enfant, lors de la découverte de ces chutes du Niagara corréziennes.

Il est vrai, aussi, que pour [...] construire [ces paysages], Masmonteil a étudié de près différentes esthétiques. La référence la plus sensible est celle de Friedrich : la netteté des sombres conifères qui se découpent, verticaux, sur un ciel opalin, le silence absolu qui règne, la présence d’une perfection qui rend ces paysages difficilement habitables.

Mais notre impression de familiarité est alertée aussi par une chose sur laquelle il est d’abord difficile de mettre un nom, un sentiment de réalité tellement exacerbé qu’il fait basculer la représentation dans l’irréel. Tout s’éclaire lorsqu’on apprend que le peintre s’est servi de l’esthétique des films d’animation, des sous-bois de Walt Disney ou de paysages en image de synthèse.

Anne Malherbe
https://vimeo.com/224822383

Localisation