Martin Nadaud

« Martin Nadaud », dessin d’André Gill, Les Hommes d’aujourd’hui, 3e année, n°85.

André Gill, Martin Nadaud
Numérisation
© Bibliothèque francophone multimédia de Limoges

L’œuvre et le territoire

En 1878, André Gill fonde avec l’écrivain et journaliste Félicien Champsaur Les Hommes d’aujourd’hui, revue à la publication irrégulière proposant des monographies de personnalités contemporaines sur quatre pages, la première, la une donc, présentant un « portrait-charge » de Gill ou d’autres collaborateurs.

Le quatre-vingt-cinquième numéro de la revue, paru au cours de l’année 1880, est consacré à Martin Nadaud, alors député de la Creuse pour l’arrondissement de Bourganeuf. André Gill le représente revêtu de ses premiers « atours » : ceux du maçon creusois que le député originaire de La Martinèche sur la commune de Soubrebost a été dans sa jeunesse. Le baluchon posé à ses pieds porte la mention « Social », faisant référence à l’engagement de Martin Nadaud en faveur des ouvriers, et sans doute plus précisément à sa volonté d’instaurer des retraites ouvrières qu’il a défendues à la Chambre l’année précédente. Par la suite, il intervient pour la mise en place de protections contre les accidents du travail, défend l’amnistie des communards et l’enseignement laïc en soutenant les lois Ferry sur l’instruction publique.

Localisation