Marguerite Genès

À propos

Marguerite Genès est née le 26 janvier 1868 à Marseille ; elle est issue de l’aristocratie corrézienne par sa mère.
Après avoir quitté la Corrèze pour poursuivre ses études à Paris, elle y revient en 1890 et enseigne le français à Brive-la-Gaillarde. À partir de 1893, elle joue un rôle prépondérant dans la défense et la diffusion de la langue limousine et dans la vie du mouvement félibréen en Bas-Limousin.
En 1894, elle participe à la renaissance des jeux floraux, à l’occasion de la Sainte-Estelle et des jeux de l’Églantine, où elle est proclamée reine du félibrige limousin.
Marguerite-Louise Genès publie des textes poétiques, des pièces de théâtre et des études folkloriques sur le Limousin. Elle collabore à des journaux et revues dont L’Écho de la Corrèze, Pampres et Lys, La Veillée, La Gazette provençale.
Elle meurt le 18 mars 1955 à Brive-la-Gaillarde.

Œuvres liées