Ma vie entre des lignes

3 œuvres

L’œuvre et le territoire

Publié en 1982 à La Table Ronde, Ma vie entre des lignes est un recueil d’une centaine de chroniques qu’Antoine Blondin a écrites à partir de 1943 et qu’il présente ainsi :

Des personnes de bonne volonté, dont le courage s’accommode aimablement d’un peu d’absurdité charmante, ont promené leurs mains à travers des greniers de bibliothèques et des caves de journaux pour rassembler une centaine de chroniques, élues parmi les quelque deux mille articles que je m’étais appliqué à égarer depuis quarante ans.

Ces chroniques, essentiellement liées à l’actualité culturelle et à la littérature — même si certaines s’attachent à des faits ou personnalités politiques —, sont organisées en périodes (1943-1948, 1949-1955, 1956-1962, 1963-1970, 1971-Maintenant, Maintenant), chacune d’elles étant « synthétisée » en introduction par un feuillet d’Antoine Blondin.