Logements sociaux Théodore-Bac

© Droits réservés
Vue large sur les logements sociaux Théodore Bac
Photo
© Droits réservés

L’œuvre et le territoire

Construire un immeuble de logement en ville c’est prendre en compte les impératifs de l’habitat proprement dit, mais aussi la problématique urbaine qui est fondamentale. Le projet se trouve à l’angle de deux voies dont l’une est un axe structurant pour ce quartier qui relie la gare à la place Carnot.

Le projet intègre une construction neuve dont le tempo est donné par la surélévation qui vient habiller le pignon un peu rude de l’immeuble voisin et crée un impact fort dans le paysage urbain.
La façade conservée se décompose en deux parties : l’une percée de baies classiques derrière laquelle se développe un rez-de-chaussée et deux niveaux d’appartements ; l’autre, structurée par quatre piliers engagés qui correspondent à la partie « entrepôt » du bâtiment. C’est au-dessus de cette partie qu’est édifiée la surélévation.

Cette solution, que joue les contrastes, met en scène une superstructure de volumes bardés de zinc pré-patiné, clin d’œil à la toiture de la gare de Limoges. Elle va decrescendo, assurant ainsi une transition entre le pignon voisin et la partie de l’immeuble qui n’est pas surélevée. Le maître d’œuvre a conservé le caractère propre de chacune des autres parties composant le nouvel immeuble assurant à l’ensemble une homogénéité à travers l’enduit des façades et le traitement des baies. Ceci permet d’adapter l’échelle du bâtiment au caractère des rues qui le bordent. À ces rues moins importantes correspond donc une volumétrie plus modeste.

En ce qui concerne les logements, le maître d’œuvre a privilégié la double orientation quand cela était possible. Les coursives qui évitent un désenfumage des cages d’escalier sont directement inspirées des galeries ouvertes à pans de bois qui desservent en étage les maisons du vieux Limoges.

Cette construction est le lauréat du Palmarès architecture & aménagement Limousin 2014, dans la catégorie Habitats collectifs, groupés ou individuels, réalisé par les CAUE et la DRAC du Limousin.

Localisation