L’œuvre et le territoire

Entre 2007 et 2009, Thierry Girard profite des nombreux séjours qu’il effectue en Limousin pour réaliser ses Paysages insoumis afin d’évoquer les lieux chers aux grands écrivains que sont Pierre Bergounioux, Pierre Michon et Richard Millet, « trois des plus grands stylistes de la langue française, mais qui disent aussi, au-delà du style, avec une langue travaillée, précise, mais jamais maniérée, la question de l’origine, de la mémoire, de l’enfance, de la terre, de la terre de l’enfance, et de la perte, de la dissolution des choses, et comment l’être se constitue par l’écriture, à travers elle, pour y faire face. »