Dernière sortie avant la nuit Les Halles

Joël Nivard, Dernière sortie avant la nuit, Geste éditions, 2011, p. 195-196.

© La Geste

Autour des Halles, l’agitation matinale bat son plein. Les camions en double file se déchargent à dos d’homme. Les quartiers de viande à l’épaule finissent dans les chambres froides des bouchers et derrière les étals, la bidoche sanguinolente est débitée par des experts du découpage fignolé. Les portes des camions claquent et les klaxons intempestifs des impatients n’enlèvent en rien la nonchalance des livreurs dont le haussement d’épaules fataliste traduit parfaitement l’indifférence.
Du bar où il est accoudé, Joss regarde le manège de cette vie en ordre de marche avec ses règles, ses codes et sa vaillance à perpétrer une énergie suffisante pour avancer coûte que coûte. Ça sent la fatigue et la sueur. Le café fraîchement torréfié et le petit blanc vite fait sur le zinc. L’ouvrier sans taf et le désoeuvré sans thune. Le journal déployé sur des nouvelles qu’on n’attend plus. Des entrées rapides donnant sur des courants d’air glacés. Chaud devant. La tradition séculaire du rade n’attend pas. Des bruits rituels qui se répercutent dans l’établissement de l’aube jusqu’au-delà du tocsin de midi.

Joël Nivard, Dernière sortie avant la nuit (Les Halles)
© La Geste

L’œuvre et le territoire

La nuit a été mouvementée. Joss s’octroie un café dans les Halles de Limoges au milieu des livreurs, des commerçants et des passants mais il ne cesse de scruter chaque recoin, chaque encoignure de porte...

À propos de Dernière sortie avant la nuit

Une nuit, un homme est abattu dans une rue de Limoges, sans mobile ni motif apparent. Une foule de sentiments bouleverse non seulement la famille mais aussi la ville entière.
Les membres de la famille, en proie à l’incompréhension la plus totale, se questionnent sur l’homme avec qui ils ont passé tant de bons moments. Le connaissaient-ils réellement ? N’y avait-il pas en lui une part sombre, méconnue de tous ?
Les habitants de Limoges semblent apporter leur soutien et faire preuve d’empathie. Mais quand le masque tombe, les faux-semblants se dévoilent et la vérité s’impose, impitoyable…

(Geste éditions)

Avec Dernière sortie avant la nuit, c’est un authentique roman noir que nous propose Joël Nivard. Il nous entraine dans les rues de Limoges où la loi du plus fort règne au sein du banditisme limousin, des quartiers centraux aux secteurs les plus mal famés. Ce noir polar mêle ainsi intrigue criminelle, trahisons et violences sur fond musical rock’n’roll.

Localisation

Également dans Dernière sortie avant la nuit