Les Écritures de pluies

25 photographies (60 × 80 cm) réunies par une structure métallique porteuse (310 × 410 cm).
Maitre d’ouvrage : Conseil général de la Haute-Vienne.
Maitre d’œuvre : Duquerroix, Lévêque.

© ADAGP, Paris, 2018.
Patrick Tosani, Les Écritures de pluies
Photo : Jean-Michel Péricat
© DRAC Nouvelle-Aquitaine

L’œuvre et le territoire

Patrick Tosani n’a pas recherché un effet de monumentalité avec cette œuvre, installée dans le hall d’entrée du collège de Saint-Sulpice-les-Feuilles, qui s’intègre dans les murs et semble en faire partie. Les Écritures de pluies est un assemblage de vingt-cinq photographies faisant partie de projets antérieurs : les images existent sous des formats divers et sont plus couramment présentées sous forme de diptyque ou bien seules.
Ici, l’œuvre de Patrick Tosani s’adapte à son contexte en offrant une lecture plus simple, ludique et narrative de la série Les Pluies.
Réaliste et représentative, la pluie constitue un rideau qui remplit chaque image.

À première vue, les images-tableaux de Patrick Tosani semblent simples, mais, si elles représentent la réalité, elles s’en jouent également par des effets d’agrandissement démesuré des éléments. En observant attentivement l’image, celle-ci dévoile son abstraction et fait place à un espace sensible et poétique.

Dans cette œuvre, la pluie est ponctuée comme une phrase, ce qui se matérialise par l’intervention de formes en plexiglas représentant des signes de ponctuation et des signes arithmétiques. Ces signes, ainsi placés, viennent perturber l’écoulement de l’eau introduisant un rapport nouveau au langage et à l’écriture. Le temps est suspendu.

Localisation