Les Chroniques d’Aubos

Laurent Bourdelas, Les Chroniques d’Aubos, Le Luy de France, 2006.

3 œuvres

L’œuvre et le territoire

Laurent Bourdelas a réuni, dans Chroniques d’Aubos, des textes épars écrits entre 2001 et 2005. Les premières pages sont consacrées à cette maison où il habite depuis 1995. Une sorte de serre où fleurissent les poèmes et les textes. Non sans tristesse, il voit pousser autour de son domaine les pavillons roses. L’auteur regrette le temps des châteaux. Dans les forêts environnantes où vaque son imagination, il croise parfois les fantômes des moines, des seigneurs et des bandits. Mais sous les coups de feu des chasseurs, les ombres s’effacent et la rêverie s’effondre comme une biche blessée. Bourdelas compare le Limousin au Far West. Dans ces décors peuplés de vaches limousines passe parfois une mobylette orange. L’écrivain l’observe avec malice et s’interroge sur la vie de l’étrange cavalier qui chevauche ce pétaradant destrier. Laurent Bourdelas sort souvent des sentiers battus. En le suivant, le lecteur découvre des sites insolites et mystérieux. [...] À travers les regards que porte l’auteur sur l’existence, sur son environnement, le lecteur se retrouve. Il perçoit les mêmes émotions, les mêmes sensations. Laurent Bourdelas sait faire parler son cœur. Il y a dans ce texte une grosse épaisseur émotionnelle.

(Jean-François Julien)