Léonard Saquet

À propos

Depuis 1804, cette famille [la famille Saquet] a produit onze peintres sur porcelaine et quatre artistes peintres. Deux personnalités dominent au début du XIXe siècle : celle tout d’abord de Léonard Saquet (1811-1879), peintre sur porcelaine et artiste attaché à la manufacture Haviland, depuis au moins 1855, pour laquelle il participe aux décors du service Gothique présenté à l’Exposition universelle de Paris en 1867. On lui attribue la décoration des médaillons en profil de plusieurs pièces de formes et le décor de petits amours au centre des assiettes de ce service. Plusieurs paysages de ruines, de ville du Moyen Âge ou de sous-bois sur coupes et assiettes lui sont attribués pour la période 1855-1870. Ses deux fils, Léon Félix Saquet (1857- ?) et Gustave Saquet (1865-1917) sont des artistes chambrelans reconnus lors de l’Exposition de Limoges en 1886 comme de fidèles suiveurs du style de leur père. Le premier décore tout autant la faïence que la porcelaine, le second manie la décoration au grand feu. La deuxième personnalité importante de la famille est le cousin du décorateur sur porcelaine Léonard Saquet : Léonard Saquet (1811-1893), « artiste peintre ». Ces deux cousins sont souvent confondus. Pourtant la carrière du second s’est tournée essentiellement vers la peinture de portrait et de genre.

Jean-Marc Ferrer

Œuvres liées