Léon Trotski

À propos

Fils de propriétaires terriens juifs ukrainiens, bon étudiant promis à un avenir d’intellectuel, Trotski opte pour le militantisme politique et syndical dans les années 1890. Engagé au sein du premier Parti ouvrier social-démocrate de Russie, il rencontre Lénine à Londres et poursuit dès lors activement son implication dans le combat marxiste.

Léon Trotski est avec Lénine l’un des acteurs majeurs de la Révolution bolchevique d’octobre 1917, qui voit le gouvernement républicain, mis en place après l’abdication du tsar Nicolas II en février, céder sa place sous la contrainte. Instigateur et partisan affirmé de la « Terreur rouge » dans la lutte contre les Russes blancs durant la guerre civile russe qui s’ensuit, il est aussi à l’origine des premiers camps d’internement d’opposants. Il demeure l’un des principaux dirigeants du régime jusqu’à la mort de Lénine en 1924.

Opposant au tournant bureaucratique dicté dès lors par Staline, qui s’impose à la tête de l’URSS et à qui il reproche de dévoyer les idéaux de la Révolution, Trotski est progressivement écarté du pouvoir par le nouveau dirigeant : exclu du Parti communiste en 1927, il est exilé en Asie centrale et finalement en Turquie. Toujours plus critique à l’égard des dérives de Staline, il continue dès lors son engagement politique à l’étranger, cherchant à fédérer les communistes qui partagent son scepticisme au sein d’une nouvelle organisation, la Quatrième internationale, qui entend clairement réaffirmer la primauté de l’idéal de 1917. Trotski est assassiné en 1940 à Mexico par un agent du NKVD, la police secrète du régime soviétique. Il ne sera jamais réhabilité par l’État, même après la libéralisation des années 1980.

Aujourd’hui encore, de nombreux mouvements continuent de se réclamer du trotskisme.

Œuvres liées