Léon Jouhaud

Léon Jouhaud, Autoportrait (1924)
Huile sur carton, 46 × 37,6 cm (sans cadre) ; collection : musée des Beaux-Arts, Limoges.
Photo : Frédéric Magnoux
© Droits réservés
© Musée des Beaux-Arts de Limoges – Palais de l’Évêché

À propos

Léon Jouhaud est né dans une famille aisée de bourgeois commerçants le 21 décembre 1874. Troisième enfant qui succède à deux filles, il semble prédestiné à reprendre les affaires familiales. Il affectue rapidement ses études secondaires puis se sent attiré par une carrière d’artiste. Son père lui propose alors d’étudier la médecine. Léon Jouhaud se rend donc l’étudier à Paris, tout en fréquentant assidûment musées et salons et y découvre les impressionnistes.
En 1903, il ouvre un cabinet médical à Limoges et met un premier pied dans la culture en étant nommé professeur d’anatomie à l’École des arts décoratifs de Limoges. Trois ans plus tard il décide de quitter la médecine pour se consacrer à l’art et choisit l’émail comme support d’expression, une pratique alors dévaluée à Limoges.

Pour se former, Léon Jouhaud choisit de suivre l’enseignement de Charles Bichet qu’il côtoyait déjà aux arts décoratifs. À partir de 1919, il commence à exposer, des grands salons parisiens jusqu’aux grandes places internationales (de Bruxelles à Tokyo en passant par San-Francisco). Mobilisé en 1914, sa carrière est contrainte à une pause, jusqu’à ce qu’il réintègre son atelier en 1920.

Aujourd’hui, l’on peut dénombrer plus d’un millier de plaques d’émail de Léon Jouhaud.

Œuvres liées