Léon Detroy

À propos

Léon Detroy est né à Chinon en 1859, d’un père médecin et d’une mère issue de la famille Gilles de la Tourette, le prédisposant ainsi à une vie à l’abri des besoins pécuniaires.
Il est initié à la peinture par son oncle maternel, collectionneur à Loudun (Vienne) qui a connu Corot et Courbet. Vers 1880 Léon Detroy décide d’entrer aux Beaux-Arts de Paris ; mais, très vite, l’académisme de son maître, Jean-Paul Laurens, le lasse et il en quitte l’atelier. Il est alors désireux de plein air et veut peindre sur le motif comme le font désormais les impressionnistes.

En 1887, il découvre les Promenades autour d’un village de George Sand. C’est pour lui une révélation : quelques jours plus tard, il arrive en Creuse, avant même Armand Guillaumin. Il achète une maison à Gargilesse et se lie d’amitié avec Maurice Rollinat chez qui il rencontre Claude Monet. Puis, il fait venir à La Pouge, chez Rollinat, ses amis Henri Charrier et Ernest Hareux. Dès lors, l’artiste arpente les chemins creux et les bords de rivière pour en fixer le motif de différentes manières, qu’elle soit impressionniste, pointilliste ou fauviste. Ne cherchant ni fortune ni reconnaissance, Léon Detroy reste à l’écart de Paris et de ses Salons, consacrant son temps à sa peinture et à ses amis de la désormais École de Crozant.

Il meurt en 1955 dans la Sarthe.

Œuvres liées