Les aventures d’Augustine Lourdeix La Ville noire Le tramway électrique...

Nicolas Bouchard, La Ville noire, Culture & Patrimoine en Limousin, 2006, p. 126.

© Culture & Patrimoine en Limousin

Le tramway électrique de la compagnie de Grammont s’arrêta dans un concert de grincements à l’angle de l’avenue de la Gare et du cours Jourdan. Augustine serra son sac sur sa poitrine et descendit avec précaution de l’engin. La gorge serrée et la respiration courte, elle traversa la rue vers le monument dédié aux morts de la guerre contre les Prussiens, inauguré quelques mois plus tôt par le ministre Millerand.

Nicolas Bouchard, La Ville noire (Le tramway électrique...)
© Culture & Patrimoine en Limousin

À propos de La Ville noire

La Ville noire est le premier volume de la trilogie de Nicolas Bouchard qui prend Limoges pour toile de fond.

Limoges, 1900. Deux femmes sont sauvagement assassinées à quelques jours d’intervalle. Toutes deux ont été retrouvées amputées de leurs organes génitaux. La police ne dispose pratiquement d’aucun indice pouvant la mettre sur la voie du coupable. Si ce n’est que les deux victimes avaient recours aux petites annonces pour rencontrer des hommes. L’idée de tendre un piège à l’assassin germe alors dans l’esprit du jeune et brillant inspecteur Raoul Coutard. Pourquoi ne pas demander à Augustine, sa fiancée, de jouer le rôle d’appât ? La jeune fille passerait une annonce et laisserait le meurtrier s’emparer d’elle avant que la police ne lui mette la main dessus.

Localisation

Également dans La Ville noire

Dans la même série Les aventures d’Augustine Lourdeix