Le pont Saint-Étienne

Émail peint sur cuivre, 9,5 × 12,5 cm.
Dépôt du musée national Adrien Dubouché en 1963 au musée des Beaux-Arts de Limoges.

© Droits réservés
Léon Jouhaud, Le pont Saint-Étienne
Photo
© Musée des Beaux-Arts de Limoges – Palais de l’Évêché

L’œuvre et le territoire

Léon Jouhaud est un artiste des plus originaux qui a su transposer les innovations plastiques de son temps sur un nouveau support alors devenu discret à Limoges : l’émail.
Évoluant dans une époque (début XXe) où se mêlent différents courants artistiques, Léon Jouhaud prouve dans cette vue du pont Saint-Étienne qu’il maîtrise ces diverses influences. Le traitement du pont et de ses reflets n’est pas sans évoquer une touche impressionniste appliquée à l’émail ; la composition des arbres de l’arrière plan renvoie directement au cubisme et l’ensemble de la composition se rapproche des tonalités fauves.

Localisation