La rue du Pont Saint-Etienne

Vers 1890

Gravure en noir et blanc, 17 × 25 cm (cuvette), 26 × 36 cm (feuille).
Collection : Bibliothèque francophone multimédia de Limoges.

Charles Giroux, La rue du pont Saint-Etienne
Numérisation
© Bibliothèque francophone multimédia de Limoges

L’œuvre et le territoire

Charles Giroux a choisi de représenter, ici, une rue emblématique du Limoges populaire : la rue du Pont Saint-Étienne dans le quartier de l’Abbessaille entre la cathédrale et la Vienne. Le point de vue, du haut de la rue, regardant la Vienne, est assez rare.

Cette gravure fait écho aux photographies réalisées par Jean-Baptiste Audiguet quelques années auparavant. Elle témoigne du goût du pittoresque avec la présence de vieux métiers, de la coiffe traditionnelle, le barbichet, de la calèche et du séchoir à linge des lavandières près du pont.
Charles Giroux fait montre d’une parfaite maîtrise des jeux de contrastes que permet la gravure, notamment dans l’opposition entre le noir des vieux immeubles décrépis et le ciel lumineux à l’horizon.

Localisation