La Pierre à boire

Gérard Laplace, La Pierre à boire, Orizons, 2008.

4 œuvres

L’œuvre et le territoire

La Pierre à boire est le premier roman publié de Gérard Laplace. Le narrateur se livre à des descriptions de territoires et des saisons mêlées au récits de ses rencontres et de ses amours.

Naïf et subjugué, le narrateur de La Pierre à boire est un raporta au village ; le premier à s’être agrégé, venu d’ailleurs. Les lieux qu’il traverse lui procurent mille occasions d’attiser ses passions ordinaires pour les paysages décousus, les mégalithes, les fontaines et les créatures qui semblent les hanter.
« Pays d’oïl, Pays d’oc »... C’est une curieuse façon de dire, aujourd’hui, mais ce rêveur de langage, saute-frontière, dit curieusement les choses ou les laisse dire par la mention des couleurs, les titres des livres, les découvertes d’anagrammes et de langues perdues. Les lieux-dits acheminent les récits, croit-il...

(Éditions Orizons)