La Modiste du puits Saint-Antoine

Michel Blondonnet, La Modiste du puits Saint-Antoine, Albin Michel, 2015.

2 œuvres

L’œuvre et le territoire

L’intrigue du roman débute à l’automne 1893 à Lavaveix, au cœur du petit bassin minier d’Ahun, en Creuse, et dépeint la vie de la famille Bussière. Marthe, la plus jeune des filles, est « modiste », préposée au triage du charbon au puits Saint-Antoine, tout comme sa mère Alphonsine. Bonne élève et passionnée de littérature, Marthe rêve à d’autres horizons mais les moyens de sa famille ne lui ont pas permis de donner suite à ces prétentions. La bourgade et le carreau de mine de Lavaveix, les berges de la Creuse demeurent le cadre de son quotidien.

Le destin de la jeune modiste est bouleversé quand sa tante, Clarisse, employée au cabaret du Moulin Rouge, lui propose de découvrir la vie parisienne. Quittant sa terre natale, Marthe s’introduit vite dans les cercles mondains et artistiques du Tout-Paris, aux perspectives autrement plus affriolantes. Mais la nostalgie de la mine est obsédante ; la jeune fille demeure tiraillée entre les lumières de la capitale et les paysages de son enfance creusoise...