La Mère Chamblant de Gargilesse

vers 1920

Huile sur toile, 181 × 143 cm.
Collection particulière.

Allan Österlind, La Mère Chamblant de Gargilesse
Photo
© C. O. Darré

L’œuvre et le territoire

Lors de leur séjour commun en Creuse, en 1886, Allan Österlind et son ami suédois Ernst Josephson peignent ensemble l’enseigne de La Mère Chamblant sur une porte de l’auberge de Gargilesse. Plus tard, Österlind convainc l’aubergiste de lui laisser vendre ce panneau à une galerie en Suède ; elle accepte mais à une condition cependant : qu’il lui en fasse une réplique — présentée ici. Ce tableau était encore visible à l’Hôtel des Artistes à Gargilesse dans les années 2000.

Cette auberge, déjà mentionnée par George Sand dans son Courrier de village en 1857 (plus tard repris dans ses Promenades autour d’un village), a accueilli de nombreux artistes tout au long des XIXe et XXe siècles. On peut d’ailleurs encore y voir quelques unes de leurs œuvres inscrites dans les murs : fresque de Marcel Coucy, portes peintes d’Allan Österlind...

Localisation