La Mare

Huile sur toile, 41 × 64 cm.
Collection : musée des Beaux-Arts de la Ville de Reims.

Théodore Rousseau, « La Mare »
Photo : Christian Devleeschauwer
© Musée des Beaux-Arts de la Ville de Reims

L’œuvre et le territoire

Pleinairiste de l’École de Barbizon, Théodore Rousseau arrive au Fay à l’âge de 30 ans, sur les conseils de Jules Dupré, rencontré neuf ans auparavant à Paris.
Il réalise ici un tableau dans le style des premiers pleinairistes de Barbizon, où la silhouette des arbres n’est pas sans rappeler les pacages du Limousin de son prédécesseur Jules Dupré.

La Mare est un tableau acheté par Casimir-Périer en 1842, qui sera très souvent exposé de Londres à Tokyo.

Une femme, en jupe rouge, est assise près d’une mare qui occupe le premier plan. Loin derrière elle, de grands arbres semblent avoir échappé aux coupes qui ont dénudé la campagne alentour. Par leur taille et la distance respectueuse à laquelle ils se tiennent, ils semblent protéger cette petite figure de femme. Seule la jupe rouge éclaire ce paysage dont la mélancolie est suggérée par la ligne lointaine des bois qui barre tout le tableau.

(Jean Chatelut)

Localisation