3 œuvres

L’œuvre et le territoire

De 1954 à 1982, Antoine Blondin écrit des chroniques sportives pour le journal L’Équipe, suivant notamment le Tour de France, des mondiaux d’athlétisme, divers Jeux olympiques et autres matchs de rugby ; il écrira durant ces années plus de sept cents chroniques, consacrées à plus de vingt sports, et l’Ironie du sport, publié en 1988 aux Éditions François Bourin, permet de se rendre compte de cette diversité et de son talent.
En effet, la chronique sportive est un exercice où il excelle, montrant non seulement un goût évident pour les différents sports qu’il traite ainsi que des connaissances techniques indéniables, mais faisant preuve également d’un style formidable, la langue se mettant alors au service du sport, les titres de ses chroniques prenant régulièrement l’aspect d’un jeu de mot.