La Chanson de Combraille L’Arrivée

Paul-Louis Grenier, Òbra poetica occitana, Edicions dau Chamin de Sent-Jaume, 2001, p. 18-19.

© Edicions dau Chamin de Sent-Jaume

L’Arribada

La chapsa o lo còrs precios
de santa Valeria repausa
chamina en lo ser tenebros ;
sos portadors redobtan nausa :
las còstas sont plenas d’arlots
que brisan champanas e crotz.
Los monges de Lemòtges, aclins a çò qu’impausa
Dieu, archa a las Vertats,
an conduit lo còrs de lor santa
au país de Combralha o l’aspra Tarda chanta ;
la terra es dura a lors pès deschauçats ;
neir es lo cel e neira es la contrada,
mantas vetz une òrra ventada,
de son ala desmesurada,
fer la dolorosa mainada
d’aquels que fan joios tots los divins mandats.
Viatjadors perduts en las solesas
sens estelas, sens lum,
escotan la rumor de las saleças
e la ribiera corre ambe un retint de flum ;
non sonan mot, prejan en lor coratge
la santa que los vei de l’enternau ribatge,
marchan grevats d’escur, sens tòrcha e sens chalelh.
D’un còp, un òrb de fuec, lusent mai qu’un soleilh,
sòrt de la nueit ; ò meravilha !
una anma i brilha
coma una perla en un rubis vermelh.
Los monges pelerins l’an be reconoguda
e mostra a lor veguda,
maugrat lo neir deser de l’Escur traïdor,
la comba de Chambon e sas pradas en flor.

Paul-Louis Grenier, La Chanson de Combraille (L’Arrivée)
Ayants droit : Édicions dau Chamin de Sent Jaume
© Edicions dau Chamin de Sent-Jaume

L’œuvre et le territoire

Ce poème de Paul-Louis Grenier renvoie à la légende de sainte Valérie, martyre chrétienne du IIIe siècle. Fille du gouverneur d’Augustoritum (la Limoges antique), Valérie est une jeune femme promise au fonctionnaire romain qui succède à son père. Refusant de se marier à un païen, elle est condamnée à la décapitation. Un miracle se produit : le bourreau est frappé par la foudre après l’avoir décapitée et la jeune fille se saisit alors de sa tête qu’elle porte jusqu’à saint Martial, premier évêque protecteur de la cité. Valérie est l’une des principales saintes qui est fêtée encore aujourd’hui à Limoges, notamment durant les Ostensions septennales.

La cathédrale Saint-Étienne de Limoges possède toujours une partie des reliques de Valérie. L’essentiel des reliques a toutefois été transféré au Xe siècle par les abbés de Limoges à l’abbatiale Sainte-Valérie de Chambon-sur-Voueize, en Creuse, comme l’évoque ici le poète. Elles y sont conservées dans un buste reliquaire en argent du XIVe siècle.

À propos de La Chanson de Combraille

La Chanson de Combraille (La Chançon de Combralha) est l’un des cinq volumes de poèmes de Paul-Louis Grenier. Vingt textes composent cet ensemble, proposant un portrait parfois onirique et souvent bucolique de la Combraille, mobilisant également de nombreuses références qui ont fait l’histoire de ce territoire qui se partage entre le Puy-de-Dôme, l’Allier et la Creuse dans sa partie orientale.

Localisation

Également dans La Chanson de Combraille