Jules Grévy - Marianne

Marianne : ensemble composé d’un piédestal, d’une colonne, d’un chapiteau et d’un buste à piédouche. Hauteur : 268 cm.

Jules Grévy : ensemble de même composition. Hauteur : 276 cm.

François Michaud, Jules Grévy et Marianne
Photo
© Les Amis de la Pierre de Masgot

L’œuvre et le territoire

Alors âgé de plus de soixante-dix ans, François Michaud a successivement sculpté, à partir de 1881, la Marianne de Fransèches, celle de Masgot et un buste de Jules Grévy.

Ces deux sculptures, ces bustes de Marianne et de Jules Grévy, sont restées dans leur situation première, à l’intérieur de la cour de la seconde habitation de François Michaud, à droite et à gauche respectivement de la porte d’entrée.

Marianne

Une chevelure bouclée ressort de la coiffe et encadre le visage ovale. Un diadème orné d’une étoile à cinq branches sur le dessus de la tête maintient les cheveux et couvre une partie de la coiffe. Un collier à grosses perles enlace un cou droit et fin et se détache sur la gorge nue. Une toge à la romaine très décolletée laisse apparaître un sein et ne couvre que partiellement l’autre.

Jules Grévy

Le visage est expressif, les cheveux sont tirés en arrière, le front est dégarni. Devant les oreilles, deux favoris imposants descendent jusqu’au menton. Les yeux sont rapprochés, la lèvre supérieure porte un sillon bien marqué.

Localisation