Jean-Louis Paguenaud

À propos

Celui que Paul Valéry nomma « l’Amiral des peintres et le peintre des Amiraux » partagea son temps entre Limoges, où, dès les années 20, il occupait un atelier avenue des Bénédictins, Paris, où il habitait sur une péniche face à la gare d’Orsay, et les nombreux pays visités en tant que peintre officiel de la Marine.

Il resta toujours fidèle à sa région, le Limousin, la représentant au travers de grandes compositions aux couleurs vives.
À la fin de sa vie, à l’automne 1948, il écrivait : Pour ceux qui aiment le Limousin, pour les touristes qui l’ayant visité l’aimeront à leur tour, j’ai peint les forêts et les belles eaux de mon pays natal.

Œuvres liées