Jean Blanzat

À propos

Le romancier Jean Blanzat est né le 6 janvier 1906 à Domps, en Haute-Vienne.
Après avoir fréquenté l’école primaire d’Eymoutiers et poursuivi ses études secondaires à Bellac, il entre à l’École normale d’instituteurs de Versailles en 1922.

En 1930, il publie son premier livre, Enfance, où s’exprime la nostalgie du pays natal. Ce récit autobiographique marque les débuts d’une production littéraire peu abondante — moins d’une dizaine de titres entre 1930 et 1966. Romancier de l’intériorité, conteur fasciné par l’au-delà ou poète du terroir, Jean Blanzat laisse une œuvre sombre et forte, saluée par plusieurs prix.

Durant l’Occupation, il est membre de la Résistance au sein de l’un des premiers mouvements, le Réseau du musée de l’Homme. Jean Blanzat est l’un des premiers membres du Comité national des écrivains, organe de la résistance littéraire créé en 1941 sur l’instance du Parti communiste français, en élargissement du Front national des écrivains.
À la Libération, Jean Blanzat devient directeur littéraire des éditions Grasset, fonction qu’il exerce jusqu’en 1953. Il est ensuite membre du comité de lecture chez Gallimard et rédige une chronique littéraire au Figaro de 1946 à 1960.

Il meurt en 1977 à Paris.

Œuvres liées