MP3 - 2.3 Mo
Thomas Bauer : la place du sport dans les romans de Georges Magnane
Entretien réalisé par l’AVEC en Limousin en 2014.
CC by-nc-nd AVEC en Limousin

À propos

Georges Magnane, René Catinaud de son vrai nom, est né en 1907 à Neuvic-Entier (Haute-Vienne), dans un petit hameau où la vie était rythmée par les saisons et les travaux agricoles. Après une scolarité remarquable, il part à Paris puis à Oxford pour terminer ses études supérieures, avant d’obtenir l’agrégation d’anglais en 1932.
Georges Magnane ne se contente pas d’enseigner l’anglais et se fait tour à tour romancier, journaliste, dramaturge, scénariste, sociologue et traducteur des plus grands romanciers américains.
Il décède à la suite d’une maladie inflammatoire et dégénérative de la colonne vertébrale en 1985 à Neuilly-sur-Seine.

S’il est reconnu principalement pour ses travaux en sociologie du sport et pour ses traductions, Georges Magnane voit ses romans sont peu à peu oubliés.
L’organisation d’un colloque à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges en juin 2014, « La plume et le sport. Georges Magnane (1907-1985) », est l’occasion de voir trois de ses romans à nouveau publiés : Gerbe baude aux éditions Maiade, Les Hommes forts au Dilettante et Des animaux farouches aux éditions On verra bien.

Œuvres liées