Henri Hugon

À propos

Érudit, poète, membre de la société des sciences de la Creuse et de celle du Limousin, Henri Hugon consacre sa retraite à des études sur l’histoire et l’archéologie locales. Il signe également de nombreux croquis de monuments et paysages du Limousin, réalisés au crayon et parfois retravaillés à la plume ou au lavis ocre, conservés dans des carnets remis à l’écrivain Robert Margerit, dont il était le beau-père. Il meurt d’ailleurs à Thias, commune d’Isle (Haute-Vienne), le fief de l’écrivain.

Œuvres liées