Henri Barbusse

À propos

Henri Barbusse est un homme de lettres français, auteur connu notamment pour son roman autobiographique Le Feu (1916) avec lequel il revient sur son expérience de la guerre.

Né en 1873, Henri Barbusse mène très tôt une activité journalistique et poétique, se faisant remarquer dès 1892 lors d’un concours de poésie et publiant en 1895 son recueil Pleureuses. En 1908, il publie son premier roman, L’Enfer, fresque sociale dans laquelle un jeune homme épie ses voisins d’une pension de famille à travers le trou d’un mur.

En 1914, malgré ses quarante-et-un ans, des soucis de santé et son engagement pacifiste, Henri Barbusse s’engage dans l’infanterie, connaît la vie des tranchées et participe aux combats en première ligne. Blessé, c’est durant sa convalescence qu’il écrit Le Feu, sous-titré Journal d’une escouade, récit romancé des horreurs de la guerre et hommage à ses compagnons de souffrance et d’infortune. Initialement publié sous forme de feuilleton, Le Feu fait ensuite l’objet d’une édition complète chez Flammarion avant de recevoir le prix Goncourt cette même année 1916.

Après la guerre, il poursuit une activité littéraire intense, entre écriture et participation à des journaux ou revues (voire à leur création ou direction). Surtout, ses écrits se feront l’écho de ses aspirations et préoccupations politiques : il poursuit son combat pacifiste et, marqué par la révolution russe, il adhère au Parti communiste en 1923 et effectue plusieurs voyages en Union soviétique. C’est au cours de l’un d’eux qu’il décède, le 30 août 1935 à Moscou.

Œuvres liées