Gustave Le Gray, Autoportrait (vers 1856-1859)
Gustave Le Gray, Autoportrait (vers 1856-1859)
Source : Wikimedia Commons.

À propos

Gustave le Gray est né en 1820 à Villiers-le-Bel, près de Paris. Après des études de peinture, il choisit de persévérer dans la photographie, et s’y fait rapidement remarquer. Il est l’un des premiers à revendiquer le basculement en faveur de la photographie sur papier, au détriment des tirages sur verre, et dispense des cours sur le sujet.

Il figure parmi les premiers membres de la Société héliographique, première véritable société savante dédiée à la photographie, fondée en 1851. C’est à ce titre qu’aux côtés de quatre autres photographes (Henri Le Secq, Auguste Mestral, Édouard Baldus et Hippolyte Bayard), il participe à la Mission héliographique commanditée par la Commission des monuments historiques, chargée de photographier le patrimoine français. Gustave Le Gray et son élève Auguste Mestral choisissent de voyager ensemble. Chargés du Val de Loire, du Centre de la France et du Sud-Ouest, ils signent ensemble un grand nombre de clichés entre juillet et octobre 1851.

Au fil de leur parcours, les deux artistes ajoutent plusieurs sites à leur liste initiale, et signent des compositions très originales, dont le cadrage pictural semble parfois s’inspirer des peintures de l’école de Barbizon.

Auteur du premier portrait officiel de Louis-Napoléon Bonaparte, Le Gray poursuit sa carrière comme photographe officiel du régime impérial. Connu et salué pour ses nombreuses marines aux ciels très travaillés, il fait face néanmoins à d’importants problèmes financiers qui le poussent à l’exil en 1860. Il accompagne brièvement Alexandre Dumas dans un voyage en Orient, durant lequel il immortalise les effets des guerres d’unification de l’Italie en Sicile. Il visite Malte, la Syrie, et finit ses jours au Caire, ruiné, dans une relative indifférence.

Œuvres liées

Documents associés

  • Gustave Le Gray, Portrait de Mestral (vers 1856)
    Gustave Le Gray, Portrait de Mestral, tirage salé albuminisé, 23,3 × 17,5 cm, v. 1856.
    Source : Wikimedia Commons.