Éclats Gamin au vélo

Tirage C-Print argentique monté sur aluminium, 94 × 114 cm.

© Francis Morandini
Francis Morandini, Éclats (Gamin au vélo)
© Francis Morandini

À propos de Éclats

Au printemps 2012, Francis Morandini s’installe en résidence au lycée d’Arsonval de Brive-la-Gaillarde, associé depuis de nombreuses années au Frac Limousin dans des projets visant à faire découvrir l’art contemporain et les métiers de l’exposition aux élèves.

Durant les mois de mars et avril, Francis Morandini rencontre les élèves de première L, spécialité Arts plastiques, et les initie à la photographie argentique noir et blanc, remettant en route le laboratoire de développement du lycée.
Le groupe — constitué de l’artiste, des élèves et d’enseignants, tous munis d’appareils photographiques — déambule dans la ville, l’explore, en observe les détails, veillant à ne pas se précipiter pour la prise de vue mais au contraire à réfléchir, à patienter jusqu’à ce que les conditions de lumière soient propices. Les élèves sont à la fois les observateurs de l’artiste en action et des apprentis photographes, sensibilisés par l’artiste à sa manière intuitive et minutieuse d’envisager la photographie ; l’occasion également pour les élèves de parler de la nécessité et de l’importance de la lecture des images, d’insister sur les constructions précises que l’artiste met en œuvre pour réaliser ses images, de débattre sur les questions subjectives liées au goût, de parler de la matérialité des images : couleurs, matières, formes et point de vue.

L’attention de Francis Morandini se porte sur l’essence d’un lieu, sa nature intrinsèque : comment le représenter en évitant sa dimension pittoresque ? Comment ne pas enfermer la ville dans laquelle on vit dans sa propre image ?...

Le partage a été une notion centrale de ma résidence au lycée d’Arsonval de Brive en mars-avril 2012. À partir du sujet « l’entre deux », les élèves de 1re spécialité arts-plastiques et moi-même avons tenté de redessiner les contours de la ville en portant une grande attention à l’usage et à l’histoire des lieux actuels.
Le sujet porte en lui une possible rencontre : un échange de points de vue, un espace à investir, à construire.
La pédagogie a été un moment fort, un miroir pour mes propres images. Avec les élèves, nous avons arpenté la ville à la recherche de lieux capables de nous émerveiller et à partir desquels nous avons pu réfléchir à comment dépasser une simple retranscription factuelle du réel [...]

(Francis Morandini, juin 2012)

Le musée Labenche de Brive-la-Gaillarde s’associe également au projet en accueillant l’exposition « Francis Morandini : Éclats » où est présenté le résultat de cette résidence.
Pendant son séjour de deux mois à Brive, Francis Morandini a réalisé près de trois cents clichés. Puis, il a affiné son choix jusqu’à ne garder qu’une trentaine d’images. Au final, taille de la salle d’exposition et budget de production obligent, il en restera huit. Les photographies couleur de l’artiste sont accompagnées d’une sélection de travaux noir et blanc des élèves.

Localisation

Également dans Éclats