Frédérique Bretin

À propos

Frédérique Bretin s’inscrit dans une démarche minimaliste. Au travers d’une recherche menée sur la perception des objets, des formes et sur leur rapport à l’espace, elle questionne la photographie en expérimentant [...] les limites de la visibilité au-delà desquelles une photographie ne pourrait plus être nommée photographie. [...]

En marge de tout discours sur le paysage, certaines de ses images présentent des espaces ou objets décontextualisés (Mutation, Littoral). Les paysages photographiques qu’elle nous donne à voir — parfois limités à une surface horizontale en bas d’image — loin d’être circonscrits à un lieu identifiable, à une représentation de la réalité, se présentent comme des objets photographiques.

Les titres de ses séries : Surface, Hors-champ, Des lieux, Mutation, Dispositions, participent eux-mêmes de cette décontextualisation en occultant tout aspect référentiel à la réalité photographiée.

Quels que soient les formats de ses images dont la figure humaine est toujours absente, Frédérique privilégie un point de vue frontal qui donnerait à penser que sa photographie s’apparente au style documentaire.

[...]

(Véronique Glover)

Œuvres liées